Arboriculture

1. Origine du projet.

En 2015, un groupe d’élèves du Gymnase d’Yverdon, accompagné de leur maître de géographie Christian Henchoz, lance une série de projets dans le cadre de la première Journée de la Terre nourricière. Parmi ces projets figure celui des « arbres fruitiers » initié par Justine Greim, Alycia Saybouakhao, Clémence Giroud et Marie Ramuz qui s’inscrit dans la perspective de l’Education au Développement Durable (EDD).

Depuis, le projet a été repris par Muriel Bovey, enseignante d’allemand et de français, accompagnée de Michèle Fornallaz et Joël Chautems. Suite à l’accord de M. Jean-François Gruet, Directeur du Gymnase d’Yverdon, la décision est prise de planter une vingtaine d’arbres fruitiers sur le terrain situé au sud de l’établissement, derrière la bibliothèque, à la place des trois lignes de néfliers. Parmi les variétés de pommes qui ont été sélectionnées, trois sont anciennes (Reinette de Cheseaux-Noréaz, Rose de Berne et Cox’s Orange) et cinq sont récentes (Opal, Ariwa, Galiwa, Saturn et Topaz).

POM_61

Des gymnasiens autour de l’arbre qu’ils ont planté (Photo D. Domeniconi)

La plantation a eu lieu le 30 octobre 2015 avec l’aide de M. Jean-Pierre Masclet (plus connu sous le nom de M. Jardinier) et de M. François Perroti et son équipe (concierges) qui ont beaucoup travaillé à préparer le terrain.

Vous pouvez consulter les photographies de l’événement prises par Muriel Bovey (enseignante de français et d’allemand).

2. Actions futures

Groupe arboriculture - 10.12.15

Le groupe arboriculture 2016-17 (Photo C. Henchoz)

Le groupe arboriculture a plusieurs projets en cours, notamment :

  • La distribution de pommes du verger pendant les pauses au gymnase;
  • L’organisation d’une nuit de la raisinée pendant laquelle les étudiants devront prendre le relais pendant 24 heures pour confectionner une délicieuse raisinée locale.

Mais le projet de culture fruitière pourra faire l’objet de travaux de maturité consacrés notamment à la création de nouvelles variétés fruitières, aux techniques de greffage, à l’évaluation des différentes variétés (anciennes, récentes) selon leurs qualités gustatives, productives et de résistance aux maladies.

Pour le groupe arboriculture

Muriel Bovey, Michèle Fornallaz, Joël Chautems

 

 

 

 

Les commentaires sont clos.